Dates de groupes de soutien adultes du Morbihan avril 2018

Dates de groupes de soutien adultes du Morbihan avril 2018

► LORIENT :

Le mercredi 4 avril à 20 heures 
Maison des familles, 2, rue du professeur Mazé – Salle Porcelaine.
Claudie : 06 77 91 08 37 – Denis : 06 42 60 58 68

► VANNES:

Le jeudi 5 avril à 20 heures       (exceptionnellement changement de date)
Maison de la famille, 47 rue Ferdinand Le Dressay.
Nadine : 06 80 23 57 05 – Denis : 06 42 60 58 68

► AURAY :

Le vendredi 13 avril à 20 heures
Locaux associatifs du Loch, 6, place général Leclerc.
Christiane : 06 50 63 31 29 – Claudie 06 77 91 08 37

► PLOERMEL :

Le vendredi 13 avril à 20 heures
Salle CIAS – 26 rue du Général Leclerc.
Andréa : 06 37 42 76 68 – Michèle : 06 79 82 10 32

► QUESTEMBERT :

Le jeudi 19 avril à 20 heures
Salle Bellemont, salle n°1, 1er étage, ruelle des Halles.
Michèle : 06 79 82 10 32 – Marie 06 78 69 53 28

► PONTIVY :

Le mercredi 25 avril à 18 heures         (exceptionnellement changement de date)
6, quai Plessis, Bât E, 2ème étage
Nadine : 06 80 23 57 05 – Claudie : 06 77 91 08 37

► VANNES :

Le vendredi 27 avril à 14 heures 30
Maison de la famille, 47 rue Ferdinand Le Dressay.
Véronique : 02 99 71 87 84 – Denis : 06 42 60 58 68

► REDON :

Le vendredi 27 avril à 20 heures       (exceptionnellement changement de date)
Ressources Santé Pays de Vilaine, 2, grande rue
Véronique : 02 99 71 87 84 – Andréa : 06 37 42 76 68

 

Les accompagnements des enfants et adolescents sont :
individuels, familiaux, en groupes (suivant les âges),
en ateliers et rencontres diverses
 pour tout renseignement  Nadine Frenkel : 02 97 67 54 76 – 06 80 23 57 05

 

 

 

Une manière de raconter son histoire

L’écriture :

Écrire est très « guérisseur ». Cela permet de clarifier ses pensées, ses émotions, et d’identifier ce que l’on éprouve au-delà de sa sensation de tristesse et de malheur. Il est possible qu’on ne puisse nommer précisément l’émotion que l’on ressent, mais le fait de tenter de l’exprimer avec des mots permet de se distancer de son état et, de ce fait, d’en avoir une vision plus juste. L’écriture s’accommode de toutes les modalités, qu’il s’agisse du moment, de la durée, du contenu, de l’utilisation, etc.

Il est fréquent que des endeuillés veuillent me lire des bribes de leur histoire à voix haute. Vous pouvez faire de même avec votre « grande oreille » et à l’intérieur de votre groupe de soutien. Cet exercice fait généralement émerger toute une gamme d’émotions qui fait progresser le travail de deuil.

 

 « Toutes les fleurs de l’avenir sont dans les semences d’aujourd’hui »

 

 

Toute l’équipe reliée à vous bien chaleureusement 

 

echangeetpartagedeuil@wanadoo.frwww.echangeetpartagedeuil.fr – Facebook.com/echangeetpartagedeuil.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *